La thérapie de couple peut offrir un espace pour aborder et travailler sur une variété de problèmes de couple, y compris lorsque l’un des partenaires présente des comportements problématiques tels que le mensonge chronique, les addictions, ou un comportement violent. La réussite de la thérapie dans ces cas dépend de plusieurs facteurs clés. Voyons dans cette nouvelle contribution différents aspects des problèmes de couple et qu’attendre d’une thérapie conjugale.

Comment sortir du mensonge chronique ?

La thérapie de couple peut aider à explorer les raisons sous-jacentes du mensonge, telles que les peurs, les insécurités, ou le désir d’éviter le conflit. 

Le travail thérapeutique peut viser à restaurer la confiance et à améliorer la communication honnête. Néanmoins, pour que la thérapie soit efficace, il est essentiel que le partenaire concerné soit prêt à reconnaître son comportement et à travailler sur lui-même.

Psychothérapie à Lausanne, consultez la page de prise de Rdv

Je suis à votre écoute pour toute demande de renseignement et
convenir d’un rendez-vous ou d’une consultation en ligne.

Addictions du partenaire

Lorsqu’un des partenaires lutte contre une addiction (jeux, alcool, substances, etc.), la thérapie de couple peut être utile pour aborder les impacts de l’addiction sur la relation.

Elle peut également offrir un soutien au partenaire non dépendant. Toutefois, il est souvent nécessaire que le partenaire ayant une addiction suive également un traitement spécialisé pour son addiction, en parallèle de la thérapie de couple.

La guérison relationnelle dans ces cas peut être fortement liée à la volonté et à l’engagement du partenaire dépendant dans son propre processus de rétablissement.

Comportement violent

La présence de violence dans une relation est un sujet très sérieux. La thérapie de couple peut ne pas être appropriée ou suffisante dans les cas de violence, qu’elle soit physique, sexuelle, émotionnelle, ou psychologique.

La priorité doit être la sécurité de tous les membres de la relation.

Dans ces situations, il est crucial de chercher de l’aide auprès de professionnels spécialisés dans la violence domestique. Le partenaire violent doit s’engager dans un programme spécifique pour aborder son comportement violent et apprendre des stratégies saines de gestion de la colère et du conflit.

Le partenaire violent doit s'engager dans un programme spécifique pour aborder son comportement violent et apprendre des stratégies saines de gestion de la colère et du conflit.

La thérapie de couple peut être envisagée ultérieurement, une fois que la sécurité est assurée et que le partenaire violent a commencé à travailler sur ses problèmes de manière significative.

Dans tous les cas, la transparence avec le thérapeute de couple concernant ces problèmes dès le début est essentielle.

Cela permet au thérapeute d’évaluer la situation, de fournir des ressources appropriées, et de décider de la meilleure marche à suivre pour le bien-être de tous les individus impliqués.

La réussite de la thérapie repose sur l’engagement des deux partenaires à travailler sur eux-mêmes et sur leur relation, ainsi que sur leur volonté de faire face aux défis de manière constructive.

Mon conjoint est-il pervers narcissique ?

L’identification et la gestion des comportements associés au narcissisme pervers dans une relation de couple représentent des défis complexes tant pour les individus concernés que pour les professionnels qui les accompagnent.

Explorons la nature du narcissisme pervers, son impact sur les relations de couple, et la pertinence de la thérapie de couple comme voie potentielle de soutien.

Comprendre le narcissisme pervers

Le terme “pervers narcissique” est fréquemment utilisé pour décrire un individu qui présente un ensemble de caractéristiques narcissiques et qui manipule de manière destructrice son environnement, notamment ses partenaires romantiques.

Les personnes ayant un trouble de la personnalité narcissique peuvent manifester un manque d’empathie, une grande recherche d’admiration et une vision grandiose d’elles-mêmes.

Lorsque ces traits sont poussés à l’extrême et associés à des comportements de manipulation, de dévalorisation et de contrôle, ils peuvent être particulièrement toxiques dans une relation de couple.

Pervers Narcissique et ManipulateurÉgocentriquePersonne Toxique
Attitude envers les autresManipulation ciblée pour servir ses intérêts, avec un mépris total pour les besoins ou les sentiments d’autrui.Préoccupation principale pour ses propres besoins et désirs, souvent au détriment des autres, mais sans la manipulation intentionnelle caractéristique des narcissiques.Peut varier, mais inclut généralement des comportements qui sont négatifs, drainants, ou toxiques pour ceux qui les entourent.
Reconnaissance de ses erreursRefuse d’admettre ses erreurs ou ses faiblesses, blâme les autres pour ses échecs.Peut admettre ses erreurs, mais a tendance à minimiser sa responsabilité ou à détourner l’attention de ses fautes.Difficulté à accepter la critique ou à reconnaître ses propres erreurs, peut blâmer les circonstances ou les autres.
Comportement dans les conflitsUtilise les conflits comme une occasion de manipuler et de contrôler, peut créer des conflits pour servir ses objectifs.Peut éviter les conflits si cela ne sert pas ses intérêts personnels, ou les aborder de manière insensible.Peut soit éviter les conflits, soit les exacerber, selon ce qui lui permet de maintenir une position avantageuse.
Gestion des émotionsManipule les émotions des autres pour obtenir une réaction ou un avantage, montre peu de véritable empathie.Centré sur ses propres émotions, peut ignorer ou mal comprendre les émotions des autres.Exprime des émotions de manière extrême ou inappropriée, souvent pour manipuler ou déstabiliser les autres.
Impact sur les prochesProvoque un sentiment de confusion, de dévalorisation et d’épuisement émotionnel chez les partenaires ou les proches.Peut laisser les proches se sentir négligés ou secondaires à leurs propres besoins et désirs.Génère un environnement négatif, peut causer du stress, de l’anxiété ou un sentiment d’insécurité chez les autres.
Besoin de contrôleExerce un contrôle rigide et délibéré sur les autres, utilisant l’intimidation, la culpabilisation, ou la séduction comme moyens.Le contrôle n’est pas un objectif en soi, mais peut survenir indirectement en mettant ses propres besoins en avant.Peut chercher à contrôler les situations ou les personnes, mais les méthodes et les motivations peuvent varier.

Cette comparaison met en lumière les nuances entre ces types de personnalités et leurs impacts potentiels sur les relations. Il est fondamental de reconnaître que, malgré certaines similitudes, chaque individu est unique, et les dynamiques relationnelles complexes ne se résument pas facilement.

Signes et symptômes

Identifier un partenaire comme étant pervers narcissique nécessite une observation attentive de la dynamique de la relation. Les comportements de manipulation, la tendance à dévaloriser l’autre, le besoin constant d’admiration, le manque d’empathie réelle et les jeux psychologiques sont des indicateurs potentiels.

Cependant, il est crucial de souligner l’importance de ne pas diagnostiquer ses problèmes de couple soi-même, mais plutôt de chercher l’avis et le soutien de professionnels qualifiés face à ces comportements perturbateurs.

Bien sûr, voici un tableau comparatif détaillant les signes distinctifs du pervers narcissique et manipulateur, de l’égocentrique, et de la personne toxique. Ce tableau vise à fournir un aperçu des caractéristiques principales de chaque type de personnalité pour faciliter leur identification.

Impact sur la relation de couple

Une relation avec une personne ayant des traits de narcissisme pervers peut être extrêmement éprouvante. Les partenaires peuvent se retrouver dans un état constant de confusion, de dévalorisation et de doute de soi.

La dynamique de pouvoir déséquilibrée, les cycles de rapprochements et de rejets, ainsi que les abus émotionnels et psychologiques, peuvent laisser des séquelles profondes.

La dynamique de pouvoir déséquilibrée, les cycles de rapprochements et de rejets, ainsi que les abus émotionnels et psychologiques, peuvent laisser des séquelles profondes.

Les défis émotionnels et psychologiques

Le partenaire d’une personne présentant des traits narcissiques pervers peut souffrir de symptômes de stress post-traumatique, de dépression, d’anxiété et d’une érosion de l’estime de soi. Les tactiques manipulatives employées peuvent également isoler la victime de son réseau de soutien, aggravant son sentiment de solitude et d’impuissance.

La thérapie de couple est-elle la bonne solution ?

La question de l’efficacité de la thérapie de couple dans le contexte d’une relation impliquant un pervers narcissique est complexe.

Alors que la thérapie de couple est conçue pour améliorer la communication, résoudre les conflits et renforcer la relation, elle peut ne pas être adaptée dans les cas où la dynamique de pouvoir est profondément déséquilibrée.

Risques potentiels

La participation à une thérapie de couple peut, dans certains cas, offrir à la personne narcissique perversive des outils supplémentaires pour manipuler et contrôler son partenaire.

De plus, étant donné que ces individus ont souvent du mal à reconnaître leurs torts et à changer de comportement de manière significative, les séances peuvent parfois aboutir à une plus grande frustration et à un sentiment d’impuissance pour la victime.

Alternatives et soutien

Pour les personnes se trouvant dans une relation avec un potentiel pervers narcissique, il est essentiel de rechercher un soutien individuel auprès de thérapeutes spécialisés dans le traitement des abus émotionnels et psychologiques.

Ce soutien peut aider à reconstruire l’estime de soi, à comprendre la dynamique abusive et à élaborer des stratégies de protection personnelle.

Parallèlement, un travail thérapeutique individuel avec le partenaire narcissique, axé sur ses comportements et motivations, peut être envisagé, bien que le succès de cette démarche dépende largement de sa volonté de changement.

 b

Comment réagir en tant que conjoint(e) ?

Face à une relation marquée par des comportements narcissiques perversifs, il est crucial de privilégier la sécurité et le bien-être émotionnel. La thérapie de couple, bien qu’utile dans de nombreux contextes, peut ne pas être la solution la plus adaptée dans ces situations.

Se tourner vers un soutien individuel peut offrir un espace sûr pour comprendre et gérer les impacts de ces dynamiques toxiques.

L’autonomisation et la guérison de la victime sont primordiales, tout comme l’engagement dans un processus de changement pour le partenaire narcissique, dans le cadre d’une démarche de soins adaptée et responsable.


En complément : Lecture : “L’amour hypnotique du pervers narcissique” d’Isabelle Hervé


Recherches annexes sur “Problèmes de couple”

  • Qui voir pour des problèmes de couple à Lausanne ?
  • Est-ce qu’un psychothérapeute peut aider pour des problèmes de couple ?
  • Quelle consultation conjuguas pour parler de problèmes de couple ?
  • Problèmes au sein du couple quel psy en ligne ?
  • Liste psy vaudois pour problèmes de couple
  • Consulter un psy avant de se séparer
  • Avis sur la thérapie de couple
  • Thérapeute de couple en Suisse annuaire romand
  • Quand consulter un thérapeute de couple ?
  • Nous avons des problèmes de couple et souhaitons voir un psy
  • Quelles sont les problématiques de couples fréquemment rencontrées ?
sur 5 - Merci pour la note